Italie

Union responses to the digitalean transformation at the workplace: the case of the automotive sector in Italy

Green innovation patterns in the automotive industry: empirical evidence on green specialisations and the role of the systems of innovation from OECD countries

FCA 2019 Results: making short-termism attractive

Handsome is not enough
FCA's results are nothing new: North America and the two flagship brands, RAM and Jeep, are doing well.
The rest is just about surviving and is tending to deteriorate without any serious attempt to stop this. Everything has been going on since 2014 as if the roadmap were that of keeping the cash machine running in the United States and waiting for the future ally to either clean up the mess, or reinvest or offer solutions to revive brands and business in the regions that have been neglected.
 
The case of Europe is emblematic in this respect. A.-G. Verdevoye sums up the situation well in the French weekly newspaper Challenges:
lire la suite

PSA-FCA: Sergio's ghost is hovering over the deal

Some in the industry need a haircut

As the exact terms of the deal being negotiated and the reactions of the markets become clearer, the scope of this 50-50 appears a bit different from "parity". Indeed, the financial community is calculating, on the basis of the respective valuations of the two groups before the announcement of the project and the operations that will be carried out before the deal, that we would rather be at 60-40 for the benefit of PSA, and that PSA therefore is agrees for the deal to be made at a significant sacrifice. lire la suite

PSA-FCA : l'ombre de Sergio plane sur l'opération

Some in the industry need a haircut
A mesure que se précisent les termes exacts du deal en cours de négociation et les réactions des marchés, les contours de ce 50-50 paraissent un peu moins "paritaires". En effet, les financiers calculent sur la base des valorisations respectives des deux groupes avant l’annonce du projet et des opérations qui vont être conduites avant le deal que l’on serait plutôt à 60-40 au profit de PSA et que PSA consent donc pour que le deal se fasse à un important sacrifice.
En effet, à la clôture de mercredi soir, la capitalisation de PSA s'élevait à 23,19 milliards d'euros quand celle de FCA s'établissait à 18,22 milliards d'euros. On a appris que, avant la réalisation de l’opération, FCA distribuerait à ses actionnaires un dividende exceptionnel de 5,5 milliards d’euros, ainsi que sa participation dans Comau estimée à 250 millions d'euros.
lire la suite

Internationalization, outsourcing and labour fragmentation. The case of FIAT

Le regain de forme des Français ou l’importance des bases domestiques

Quand on se reporte trois ou quatre années en arrière, on est frappé par le contraste que les faits et les commentaires font apparaître entre les propos que l’on développait alors et ceux que l’on entend aujourd’hui sur les deux français. 

Trop centrés sur une Europe moribonde, insuffisamment engagés dans le haut de gamme, incapables d’ajuster suffisamment leurs capacités, les Français étaient, en 2012, réputés négocier très mal le virage de la mondialisation et de la montée en puissance des émergents. Comparant Renault et PSA, on soulignait alors que le premier avait au moins entamé grâce à ses Logan, Sandero et Duster une inter-continentalisation prometteuse. On ajoutait parfois que, bien que n’ayant pas fermé d’usine, Renault avait depuis longtemps entamé la souhaitable réduction de la part des sites français dans l’approvisionnement des marchés européens à laquelle PSA procédait à marche forcée. lire la suite

Syndiquer le contenu

  GIS Gerpisa / gerpisa.org
  4 Avenue des Sciences, 91190 Gif-sur-Yvette

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Juan Sebastian Carbonell, Lorenza MonacoGéry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"