véhicule électrique

Le développement d’une entrée de gamme électrique impose quelques révisions déchirantes

Trois fois moins lourde... dix fois moins chère.

La semaine passée aura été marquée dans l’automobile par la présentation au Mondial de Paris de la K-ZE (à prononcer "kaïzi") par Carlos Ghosn lundi 1er et par le vote du Parlement Européen mercredi 3 de dispositions qui fixent un cap de réduction des émissions sur la période 2021-2030 à – 40% avec un jalon intermédiaire à – 20% en 2025 et définissent des quotas d’immatriculations de véhicules à faible émission (moins de 50gr de CO2 au km) de 20% puis de 35%. 
 
lire la suite

2016 : nouveau départ de l’électrique ?

Il était une foi...
Il y a 6 ans, lors du Mondial 2010, on était encore avant le lancement de Zoé et, dans le prolongement du Grenelle, chez Renault et bien au delà, la conviction que le VE serait à même de faire rapidement une vraie percée commerciale était largement répandue, en France en particulier. L’Etat était très présent auprès des industriels et les collectivités ne voulaient pas être en reste. Ce que Axel Villaréal a appelé la "bulle électrique" était en train de gonfler et il paraissait difficile de résister à l’envolée sans se faire ringardiser et apparaître comme une espèce automobile de Kodak, défenseur impuissant de l’argentique face au numérique.
 
lire la suite

Le come-back du véhicule électrique en Chine

Elle a tout d'une (Geely) Emgrand

Emilie Binois nous signalait cette semaine dans Autoactu que Geely entend, d’ici à 2020, faire grimper la part des véhicules hybrides et électriques à 90% de ses ventes. 
La déclaration faite au salon de Canton correspondait à la fois au lancement de la "Blue Geely Initiative" qui indique comment Geely va tenter d’atteindre ces ambitieux objectifs et au lancement d’une version électrique de son modèle Emgrand qui, en version thermique, se plaçait en septembre à la 14ème place sur le marché des "sedans" avec 16 155 immatriculations et est le seul véhicule chinois à figurer dans le top 15 sur ce marché dominé par les marques non chinoises.
lire la suite

Après la VE Mania, le VE Bashing ?

renault-zoe.png

France 5 a proposé le 12 octobre, la diffusion d’un documentaire de Martin Mischi intitulé "la voiture électrique, pas si écolo !" (1). Annoncée largement par la chaîne, l’émission entendait révéler au grand public ce qu’on lui aurait caché depuis des années et que l’on continuerait à lui cacher pour pouvoir continuer à engager la France dans une impasse économique et écologique. Sans prétendre que, avec une malhonnêteté sans borne, les auteurs conduisaient contre le VE une enquête à charge, on ne peut que souligner que le propos était clairement de prendre le contrepied des plaidoyers habituels des pouvoirs publics, de Renault-Nissan et de tous les militants de l’électrique pour donner la parole au très composite camp des opposants au VE. Même si la volonté de "faire le buzz" et de faire de l’audience a donné à ce reportage un aspect percutant mais bien simpliste souvent, il ne s’agit pas là d’un cas isolé. Le Cercle des Echos a également publié sous un titre presqu’identique un article de B. Dessus, auteur d’un rapport de Global Chance à paraître, qui développe, en des termes beaucoup plus rigoureux, une argumentation proche (2). La Tribune avait, en décembre 2013, repris – avec le même titre - un rapport de l’ADEME qui allait dans le même sens (3). lire la suite

Véhicule électrique : un quiproquo sur le tempo

vincent-bollore-et-carlos-ghosn-concretisent-leur-alliance_2052885_800x400.jpg

L’annonce des projets communs qui viennent donner du contenu au partenariat Renault-Bolloré signé l’an passé est venue cette semaine rappeler aux français que le véhicule électrique (VE) n’est pas mort.
Au vu des chiffres publiés fin août par l’AVERE sur les immatriculations de VE en France en 2014, les mauvais esprits pouvaient commencer à en douter. En effet, même si la correction de l’erreur faite par Bercy sur les conditions d’octroi du bonus aux véhicules en LLD intervenue en juillet a permis d’enregistrer sur juillet-août une progression des vente de VP électriques de 23,9% par rapport à 2013, les volumes restent ridicules et ne progressent guère : sur les 8 premiers mois 2014, ce sont 5 415 véhicules électriques particuliers qui ont été vendus auxquels s’ajoutent 2700 VUL ; par rapport à 2013, ce sont 259 VP et 573 VUL de moins (1). Si l’on rapporte ces chiffres au battage médiatique, au poids politique du dossier et au nombre d’officines – et de colloques ou de chroniques … – qui sont liés à la mobilité électrique depuis 5 ans, on ne peut qu’être saisi par l’écart.

La tentation est alors grande de jeter le bébé électrique avec l’eau du bain du bébé Mia et de fermer le ban sur le mode "beaucoup de bruit pour rien". lire la suite

Armand Peugeot Chair 1st International Conference. Electromobility: Challenging Issues

Date: 
19 Déc 2013 - 08:45 - 20 Déc 2013 - 12:45

19/12: Commission de Régulation de l'Energie, 15 rue Pasquier 75008 Paris

20/12: ESSEC Business School CNIT Campus, place de la Défense, Paris La Défense

Type d'événement: 
Conférence
Deadline: 
18 Nov 2013 - 14:45

The Armand Peugeot Chair is organizing its first international academic conference on electromobility.

Through a wide range of presentations and roundtables, our objective is to discuss and analyze the key challenging issues concerning electromobility business models and innovations, and grid-related services.

Society has numerous shared interests in the success of EVs (Electrical Vehicle) and PHEVs (Plug-in Hybrid Electric Vehicle). They provide a partial solution to protecting collective public goods such as local public health (via reduced urban air pollution), reducing NOx and Co² emissions and so helping to stabilize climate, providing domestic supply of transport fuel, thereby increasing energy security, energy independence and reducing the impact of oil price fluctuations.

For this two-day conference, we will invite experts from major organizations (EDF, CRE, PSA, etc), leading international experts from economics, management and technical sciences, as well as young researchers, all ready to challenge each other and to improve our understanding of the two key challenging issues.

https://sites.google.com/a/essec.edu/chaire-armand-peugeot/home/Evenemen...

Intervenant/s du Gerpisa
Presentation/s

Disponible sous peu - Available shortly

Renault et l’électrique : échec, révision du calendrier ou relance du plan ZE ?

index.jpg

Par petites touches successives, Carlos Ghosn réajuste les ambitions de l’Alliance et, singulièrement, de Renault en matière de développement du véhicule électrique en tentant de "faire porter le chapeau" d’un développement décevant des ventes à d’autres et, en particulier, aux Etats et Collectivités, trop lents à installer des bornes.

On se souvient en effet que, lorsque Zoé était encore dans les limbes, lors du Mondial 2010 par exemple, c’était bien au développement d’un marché de masse pour le VE que rêvait Renault. Ses dirigeants, fort énervés par le battage fait autour des Ion et C-Zéro lancés alors, n’avaient pas de mots assez durs pour pourfendre une stratégie qui, en positionnant l’électrique à des niveaux de prix délirants, semblaient tout faire pour en organiser la énième défaite dans l’histoire de l’automobile. lire la suite

Ambitions indiennes sur l’électrique et géopolitique de l’industrie automobile

2012-Mahindra-Reva-NXR-Electric-Car-1.jpg

La publication cette semaine d’un rapport des consultants de KPMG indiquant que les dirigeants de l’automobile considèrent lorsqu’ils les interrogent que les automobiles seront de plus en plus conçues pour les émergents et reviendront dans les pays mûrs pour y chercher des débouchés complémentaires est bien peu conforme à ce que l’on observe pour l’instant : la Chine ressort comme un paradis pour les véhicules des constructeurs asiatiques et occidentaux les plus conservateurs dans leur conception comme dans la symbolique statutaire sur la base de laquelle ils construisent leur valeur, les constructeurs locaux sont à la peine y compris sur leur propre marché, la Tata Nano qui aurait pu incarner une manière alternative de penser le développement produit n’a pas trouvé son marché, les centres de conception localisés dans les émergents ont encore très souvent un rôle secondaire voire cosmétique … lire la suite

Autollib : plus intéressant intellectuellement qu'utile socialement

index.jpg

Après un an, Bolloré et ses équipes dédiées à Autolib proposent un premier bilan de son déploiement. Mesuré en termes de croissance des nombres d’abonnés, de véhicules ou de bornes, ceci paraît plutôt satisfaisant et, en tout cas loin du "flop" que promettaient certains sur le plan technique et/ou sur le plan commercial. Dans le monde des "militants" mondiaux du véhicule électrique qui se réunissait cette semaine à Paris dans le cadre du colloque du CESA , l’expérience française d’autopartage "one way" permettant le déploiement et l’expérimentation d’une importante flotte de véhicules électriques (VE) permet autant que Zoé de défendre l’image d’une France en pointe et fournit à Bolloré et à sa technologie batterie "voie sèche" le "démonstrateur" géant souhaité. lire la suite

La nouvelle place de l’automobile

Cham, C. (2010).  La nouvelle place de l’automobile . sociétal. 70(4ème trimestre), 69-77.
Syndiquer le contenu

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"