The “New Frontiers” of the world automotive industry: technologies, applications, innovations and markets

24th International Colloquium of Gerpisa

Date: 
1 Juin 2016 09:003 Juin 2016 17:00

ITESM-Puebla (Technologico de Monterrey, campus Puebla)
Puebla, MEXICO

Comité d'organisation
Appel à communications
Inscription
Résumé

The sixth international programme of Gerpisa has put at the forefront of our research agenda the fast changing geography of the automotive industry. The location of key markets, assembly and production, as well as core automotive activities, such as R&D and design, are rapidly shifting. Borders are moving not only between regions but also within the value chain. As a result of this process, synergies between different regions, and between traditional and new players in the industry become central while new opportunities and risks arise at the frontiers of this new complex automotive world.

As part of the new GERPISA International Research programme that is currently being developed and to prepare the opening of the GERPISA’s 24th International Colloquium that will take place in Puebla, Mexico, we would like to invite social science researchers with an interest in the automotive industry to reflect upon the notion of “new frontiers” in the global automotive industry.

These can be understood literally as new emerging markets and industries, but also as new technologies, new innovation fields, new applications and regulations. Electric and autonomous vehicles, digital cars and big data, factories of the future, car sharing and car pooling… who are the pioneers involved in shaping these new territories of production, consumption and innovation? What are the transformations that they are triggering and pushing forward in all these fields and dimensions? Are we dealing with passing fashions or substantial and cumulative changes? What are their implications for the current trends and balances in the local, regional and global automotive systems and industries? And how will these transformations affect work and employment, beyond and within these shifting frontiers?

We are calling for empirical and/or conceptual studies focusing on these as well as on other questions raised by these major transformations in the global automotive industry and, more generally, in the field of transportation and mobility, which we detail below in five major themes of research. We also draw your attention to the special issue of the international journal IJATM that will be based on a selection of the best papers presented during the colloquium, including the winner of the young author’s prize.

1. Embedding the automobile in societal contexts: new services, new uses, new integrated mobility systems, new business models (Bruce Belzowski, Bernard Jullien, Bertha Vallejo)
2. New technologies: sustainable mobility or new brave world (Giuseppe Giulio Calabrese, Yveline Lecler)
3. Production models and strategies, new locations and restructuring of value chains: between incremental and disruptive innovation (Lourdes Alvarez, Holger Bungsche, Tommaso Pardi, Hua Wang,Vincent Frigant, Thomas Klier)
4. Employment and labour relations: between segmentation and convergence (Antjie Blöcker, Holger Bungsche, Jorge Carrillo-Viveros, Martin Krzywdzinski, Tommaso Pardi)
5. Public policies – national and regional clusters: between path dependency/inertia and structural change(Boleslaw Domanski, Bruno Jetin, Sigfrido Ramirez)

IJATM special number

The International Journal of Automotive Technology and Management (IJATM) published by Inderscience publishes each year a special issue based on a selection of the most relevant papers presented during the GERPISA yearly colloquium. One or two papers from young authors will also be published in this special issue. An evaluation committee, composed of members of the GERPISA’s international steering committee, will assess the papers during the colloquium (young authors and others). The criteria of the assessment are based on the relevance of the topic inquired, the presentation and the accuracy of the results, the quality of the methodological work, and the review of the literature. A variety of work in the field of social sciences (history, management, economics, sociology, geography, political science, etc.) dealing with automobile industry is welcome. After the decision of the GERPISA’s steering committee, the selected papers will be refereed through a double-blind process, and then published in a special issue of the International Journal of Automotive Technology and Management. We are looking forward to reading your papers and attending your presentations.

Gerpisa Young Author Price

The Young Author’s Prize of GERPISA, consisting of the publication of the winning paper in a special issue of IJATM and a 1500 € reward, aims at recognizing the work of young researchers on topics related to the automobile industry, encouraging them to develop their enquiries on automobile industry.

Requirements to submit a paper proposal for the young author’s prize:
1. Master, Ph.D. students, post-doc, etc. (no full-time associate professor, professor or researcher) needs to be less than 37 years old (papers co-authored with a senior researcher will not be assessed);
2. Paper based on the analysis (whether theoretical, methodological, or empirical) of the automobile industry (topics have to cover one of the five themes of the colloquium);
3. Presentation of the paper during the 24th international colloquium, Puebla, 1st of June – 2rd of June 2016;
4. Submission online (for one of the 5 above-mentioned themes, specifying that the papers are for the prize), and email (name, date of birth, nationality, status, University, topic, abstract) to Giuseppe Calabrese (g.calabrese@ceris.cnr.it), and Tommaso Pardi (tpardi@gerpisa.ens-cachan.fr) before the 28th of February 2016.

Informations

Logistic information and hotel recommendations are available at http://gerpisa2016.info;

For logistic and touristic support in organizing your trip to Mexico, please feel free to contact Dr. Bertha Vallejo (bvallejo@uvt.nl).



Le gouvernement européen des économies

Date: 
8 Oct 2015 09:009 Oct 2015 18:00

Espace Maurice Allais,
Ecole des Mines ParisTech
60, Boulevard Saint Michel, Paris

Inscription
Résumé

La mise en œuvre du Marché Unique, des institutions européennes ainsi que le processus d’intégration européenne constituent désormais des objets de recherche incontournables pour saisir les transformations des régulations économiques et politiques dans le cadre de l’Europe élargie, en particulier en ces temps de crise économique et sociale. Mais si les travaux touchant à ces questions se sont multipliés à travers l’ensemble des sciences sociales, les acquis de cette littérature hétérogène restent en très large partie compartimentés par discipline, voire par sous-discipline.

Cette double journée d’étude commune au RT 12 et au RT18 vise ainsi à poser des jalons pour décloisonner ce champ de recherche. Elle se focalisera plus précisément sur l’articulation entre transformations des marchés et transformations des relations professionnelles dans le cadre de l’intégration européenne et de l’élargissement aux nouveaux pays membres. Elle privilégiera une entrée par les secteurs, tant industriels que de services, qui peuvent être analysés comme des champs politiques et institutionnels où s’articulent les processus de transformation des marchés et des relations d’emploi concernés. Une attention particulière sera donnée au contexte de crise économique et institutionnelle qui s’est installé depuis 2008, et qui peut être envisagé comme une mise à l’épreuve des institutions européennes.

Parmi les questions de recherche qui seront développées, nous porterons une attention particulière à la manière dont se bouclent régulations nationales et régulations européennes en faisant l’hypothèse que l’échelle sectorielle est la plus pertinente pour rendre compte de ce processus ; il s’agira également de réfléchir à l’influence concrète que les cadres nationaux continuent à exercer sur la manière dont les firmes transnationales fabriquent des marchés européens de biens, de services et du travail ; en ce qui concerne plus précisément le gouvernement européen des industries et des services il sera intéressant d’analyser dans quelle mesure les modes de régulation des marchés entrent dans le périmètre du dialogue social européen selon les secteurs ; à l’inverse, il sera aussi important de voir quelle place occupent et ont occupé par le passé « le modèle social européen » et les enjeux d’emploi et de travail dans la construction politique et juridique des différents marchés européens étudiés.

Comité d'organisation

Hervé Champin (IDHES), Camille Dupuy (IDHES), Alexandre Mallard (CSI – Écoles des Mines), Tommaso Pardi (IDHES)

Quel travail dans l'usine du futur?

Date: 
19 Mar 2015 08:0020 Mar 2015 18:00

Ecole Normale Supérieure de Cachan
Amphithéâtre Marie Curie
Bâtiment d'Alembert
61, avenue du Président Wilson
94235 Cachan

Comité d'organisation
Résumé

L’ « usine du futur » occupe aujourd’hui le devant de la scène : elle fait partie des 34 plans de la Nouvelle France Industrielle lancés par le ministère du Redressement Productif en 2013 ; elle fait l’objet de nombreux et importants programmes de soutien à la recherche à l’échelle européenne (H2020) et française (ANR, CNRS) ; et concentre aussi l’activité de beaucoup d’acteurs de l’innovation, notamment sur le plateau de Saclay et dans ses environs, comme les pôles de compétitivité Systematic et Move’o, le CEA, les centres de R&D de grands groupes comme Renault et PSA, les entreprises directement impliquées dans la conception et le développement des usines de demain, comme FIVES et FESTO, ainsi que les laboratoires universitaires engagés dans l’exploration de nouvelles technologies de production et de nouveaux matériaux, comme le LURPA et le LMT à l’ENS de Cachan.

Dans le paysage complexe qui est en train de se dessiner autour de tous ces projets et initiatives, les sciences sociales ont été invitées ponctuellement à s’exprimer, mais leur rôle reste pour l’heure secondaire et mal défini. Cette conférence vise à poser les bases d’une meilleure et plus claire intégration des sciences sociales dans ce débat, et plus particulièrement, en ce qui concerne la question centrale du travail, et de son évolution/transformation dans l’usine du futur.

Si tout le monde semble en effet s’accorder pour dire que le travail dans l’usine du futur sera très différent par rapport à aujourd’hui, la manière dont cette transformation radicale est censée avoir lieu, et les conséquences qu’elle aura sur le travail et les travailleurs, n’ont pas encore fait l’objet d’études et d’analyses approfondies. L’ambition de cette conférence est d’amorcer une réflexion collective sur ces questions en croisant les points de vue à la fois des ingénieurs et chercheurs qui sont en train de concevoir “l’usine du futur”, des représentants de grands groupes et de l’État qui sont en train d’en promouvoir le développement dans différentes arènes et par différents projets, et des représentants des sciences sociales engagés dans des travaux de recherche sur les usines d’aujourd’hui, de hier et pourquoi pas de demain (sociologues, historiens, économistes, mais aussi psychologues du travail et ergonomes). Ces échanges seront organisés en huit sessions plénières autour de trois thématiques centrales.

- Contenu et organisation du travail (faut-il dépasser l’usine frugale?)
- Engagement et coopération au travail (l’impact des nouvelles technologies)
- Du travail comme coût au travail comme créateur de valeur (enjeux d’efficience et enjeux d’innovation).

Syndiquer le contenu

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"