TEE

Les constructeurs peuvent-ils devenir des prestataires crédibles de services de mobilité ?

auto_hero_930x300.jpg

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

L’Institute for Business Value d’IBM a publié en novembre un rapport qui engage les constructeurs automobiles à se placer au cœur de la recomposition des systèmes de mobilité et à réenvisager leurs métiers pour se présenter à l’avenir comme offreurs de solutions de mobilité plutôt que comme simples vendeurs de véhicules. Pour essayer de dire pourquoi et comment cette mutation doit se concrétiser dans les temps à venir, les analystes d’IBM ont interrogé 123 dirigeants répartis dans 18 pays et les ont amenés à se positionner par rapport à l’ensemble des questions que pose la construction d’un nouvel écosystème. Sont ainsi évoqués à la fois la redéfinition des véhicules et de leur place dans les chaînes de mobilité et l’ensemble des services qui peuvent être imaginés autour de la "connectivité" des véhicules avec leurs utilisateurs, les autres véhicules et les infrastructures. Mettant ainsi en forme un faisceau d’indices et de réflexions, le rapport est un puissant stimulant pour la réflexion en ce qu’il tente de donner, sur le papier, une cohérence à ce qui n’en a pour l’instant pas réellement en dessinant un paradigme alternatif. lire la suite

Trois scénarii de transition vers les nouvelles motorisations automobiles : entre diversité, progressivité et rupture

 Dans le cadre du programme de recherche portant sur « le développement durable de l’industrie automobile », le GERPISA a engagé une réflexion sur les potentielles transitions en cours au sein du secteur automobile. La récente crise économique ayant remis au cœur du débat la question de la soutenabilité économique (et écologique) du développement de cette industrie, les controverses sur les nouvelles motorisations et les modes de mobilité alternatifs se sont posées avec d’autant plus d’acuité que l’automobile se trouvait dans une phase financièrement critique. L’intervention massive des Etats et des collectivités territoriales dans le sauvetage de l’industrie a donc doublé la question de la soutenabilité politique de son développement futur. En filigrane, la question qui était posée était : est-ce que politiquement et économiquement, l’industrie automobile peut continuer dans la voie qu’elle a tracée depuis une vingtaine d’années ? lire la suite

plug-incar1.gif
Syndiquer le contenu

  GIS Gerpisa / gerpisa.org
  4 Avenue des Sciences, 91190 Gif-sur-Yvette

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Juan Sebastian Carbonell, Lorenza MonacoGéry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"