La souténabilité de l'industrie automobile mondiale : le dilemme entre développement durable et survie

Version imprimableVersion imprimableEnvoyer à un amiEnvoyer à un ami

Appel à communications du 18ème Colloque International du Gerpisa

Date: 
9 Juin 2010 - 09:00 - 11 Juin 2010 - 17:30

WZB - Wissenschaftszentrum Berlin für Sozialforschung Gemeinnützige Gesellschaft
Reichpietschufer 50
D-10785 Berlin-Tiergarten
Allemagne

Visite d'usine le 10 juin 2010 : AutoUni
Volkswagen Aktiengesellschaft
Brieffach 12310
38436 Wolfsburg
Allemagne

Comité d'organisation
Date limite pour l'envoi des propositions: 
19 Fév 2010 - 23:59
Date limite pour la soumission des papiers: 
30 Avr 2010 - 23:59

Dans le cadre du cinquième programme international de recherché du GERPISA ‘Sustainable Development and Automobile Industry”, les 18èmes rencontres internationales proposent aux chercheurs de mettre en examen les différentes dimensions de la soutenabilité du développement de l’automobile. En effet, si le programme tel qu’il avait été défini en 2007 privilégiait, en prolongeant les principales acceptions du développement durable, les questions de responsabilité sociale et environnementale des entreprises automobile, la crise est venue remettre au cœur des préoccupations des acteurs et des chercheurs la question de la soutenabilité économique de ce développement. Elle a également conduit à une intervention massive des pouvoirs publics régionaux, nationaux et internationaux qui incite vivement à poser la question de la soutenabilité politique. C’est au carrefour de ces quatre problématiques fondamentales que s’élaborent de nouveaux compromis automobile potentiellement porteurs de ce que nous avons appelé la "Second Automobile Revolution".
 
Les rencontres de 2010 proposent aux chercheurs de venir contribuer à la progression de nos connaissances et analyses de ces questions posées dans toutes les régions du monde, à tous les maillons de la chaîne de valeur, dans toutes les fonctions des entreprises et à tous les échelons territoriaux d’intervention publique. Elles concernent les acteurs traditionnels des systèmes automobiles mais elles ouvrent les dits systèmes à de nouveaux intervenants dont la place présente et à venir est un des enjeux fondamentaux de la mutation actuellement en cours et qui, à ce titre, méritent une attention particulière.
 
Pour organiser la réflexion et l’échange nous proposons, sept entrées distinctes dans la problématique générale qui permettront d’organiser des sessions cohérentes et d’envisager à terme des publications distinctes.

Thèmes

Configurations macroéconomiques et politiques nationales dans la crise

Theme N°: 
1
Coordinateur/s

La crise que connaissent les économies depuis l'automne 2008 est celle d'un régime économique qui avait marqué de son empreinte les différentes industries automobiles nationales ou régionales. Dès lors, les questions économiques posées aujourd'hui au niveau macroéconomique méritent d'être explicitement prises en compte pour saisir comment les industries automobiles se comportent dans la crise et comment elles pourraient en sortir. Plus précisément, la recherche d’une sortie de crise ou de la survie dans la crise ont conduit à des interventions massives et multiformes des États aux États-Unis comme au sein de l’Union Européenne, au Brésil, en Corée du Sud ou au Japon, dont il convient de se demander si elles dessinent pour l'industrie comme pour les économies concernées des configurations soutenables. Au delà, les question économiques, environnementales, sociales et politiques que posent la recherche d’une amélioration des performances environnementales de l’automobile entreprise dans le même temps doit s'inscrire dans ces reconfigurations générales qui en conditionneront la réussite. La diversité des mesures, la cohérence de leur articulation, leur degré de continuité ou de rupture par rapport aux relations unissant jusque là les États à l’industrie automobile méritent ainsi un travail comparatif que ces sessions doivent permettre d’initier. Elles suscitent également des débats souvent vifs entre les différents stakeholders qui renvoient directement à la question de la soutenabilité politique du développement de l’automobile en lien avec sa capacité à améliorer ses performances environnementales, d’une part, et à sa contribution à aux économies nationales, d’autre part. En traiter doit dès lors permettre de cerner mieux les alternatives qui se dessinent.

Les stratégies des constructeurs dans la crise

Theme N°: 
2
Coordinateur/s

Le GERPISA a assuré dès son premier programme un travail de suivi, de comparaison et de conceptualisation des trajectoires et stratégies des constructeurs. The Second Automobile Revolution publié en 2009 témoigne de la vivacité de cette activité du réseau GERPISA. La crise pose aux différents constructeurs mondiaux en fonction de leurs stratégies, de la répartition de leurs marchés et de leurs productions des problèmes spécifiques qui les conduisent depuis 2008 à concevoir des réactions différenciées.
Les sessions organisées ici doivent permettre d’initier cette comparaison et de saisir firme par firme la diversité des conceptions du dilemme survie économique/amélioration des performances environnementales. L’enjeu effectif et intellectuel de cette comparaison renvoie à la stabilité et/ou au bouleversement de la hiérarchie des entreprises dans l’industrie mondiale.

Nouveaux entrants et alliances face à la contrainte écologique

Theme N°: 
3
Coordinateur/s

La recherché d’alternatives technologiques comme celle d’un repositionnement de l’automobile dans les systèmes de mobilité semble à bien des égards impliquer une forme d’ouverture des systèmes automobiles, plus ou moins consenties plus ou moins oblige, à d’autres catégories d’opérateurs nouveaux et/ou issus d’autres secteurs. Cerner les stratégies de ces opérateurs et les alliances ou conflits par lesquels leurs relations avec les acteurs traditionnels se règlent est dès lors d’une importance cruciale pour comprendre à la fois l’importance et le contenu des mutations en cours.
Dans cette perspective, la cas du véhicule électrique mérite naturellement une attention particulière en incitant à développer des travaux spécifiques sur les fabricants de batterie, les énergéticiens, les prestataires de mobilité ou les gestionnaires d’infrastructures. Le champ de recherche ne saurait toutefois s’y cantonner.

Les nouveaux modèles de mobilité, de politiques locales, de politiques produits et de service

Theme N°: 
4
Coordinateur/s

La question de l’amélioration des performances environnementales de l’automobile n’est pas posé uniquement en termes technologiques. Du point de vue des politiques publiques d’urbanisme et d’aménagement du territoire, comme du point de vue des constructeurs et de leurs capacités à définir et à défendre le positionnement de leurs offres de produits et de services, c’est la place de l’automobile dans les systèmes de mobilité qui se trouve posée.
Ceux-ci font pour cette raison l’objet d’une attention particulière de l’ensemble des stakeholders qui nourrit une proliférations de travaux d’étude et de recherche d’une part et une très grande variété d’initiatives plus ou moins expérimentales visant à reconcevoir les chaînes de mobilité et à repositionner l’automobile en leur sein.
Étant donné le caractère crucial de ces questions pour l’industrie, les technologies qu’elle entend promouvoir et les business models qu’elle entend et/ou peut espérer maintenir ou promouvoir, les 18èmes RI appellent à ce que les chercheurs viennent y confronter leurs travaux examinant ces questions et/ou analysant ces expérimentations de voies nouvelles.

Les approches des équipementiers au dilemme survie / développement durable

Theme N°: 
5
Coordinateur/s

Confrontés à des problèmes de survie dans la crise plus ardus encore que ceux qui concernent les constructeurs, les équipementiers sont aussi depuis des années les principaux pourvoyeurs de progrès technique dans les systèmes automobiles. Déjà sous pression avant la crise, les entreprises équipementières avaient des difficultés à dégager les moyens nécessaires pour nourrir cette activité de R et D. Avec la crise et à un moment où se profilent des mutations technologiques majeures, examiner la situation et les stratégies des industries équipementières pour essayer d’évaluer leurs capacités à survivre d’une part et à nourrir ces mutations d’autre part est une question cruciale pour cerner comment se restructurent les chaînes de valeur automobiles autour des principaux constructeurs et/ou dans les grands systèmes nationaux ou régionaux d’innovation automobile.
Au-delà de la question de la R et D et de l’innovation, la question des ressources humaines et de la distribution des compétences et de la diversité des conditions de travail faites aux salariés est elle aussi d’une importance majeure dans l’examen de la soutenabilité sociale, environnementale, économique et politique du développement de l’industrie automobile dans et après la crise.

Innovation et changement dans la nature de l’emploi et des compétences

Theme N°: 
6
Coordinateur/s

Le possible avènement d’une Second Automobile Revolution impliquant des ruptures technologiques majeures et un repositionnement d’ensemble des produits et activités liées à l’automobile pose au niveau des firmes, comme des systèmes de formation ou des basins d’emploi, de lourds problèmes d’identification des compétences clés et de gestion des transitions professionnelles. De ce point de vue les travaux passés du GERPISA ont montré l’assez grande diversité des pratiques d’entreprise comme des « modèles nationaux ». Saisir comment ces différences se projettent et se renouvellent dans le contexte de gestion des mutations est un enjeu scientifique et opérationnel clé aujourd’hui.
S’en saisir implique que soit mobilisés et développés l’ensemble des travaux portant à la fois sur les compétences de toute nature engagée dans la conception, la fabrication et la commercialisation des automobiles d’hier et de demain et sur les politiques conduites au niveau des firmes, des bassins d’emploi ou des nations pour en faciliter l’identification et l’acquisition.

Les systèmes de relation salariale à la fois à l'échelle de l'entreprise et au niveau national, et les stratégies syndicales, en particulier au niveau transnational et international,  seront aussi profondément affectés par ces changements. Dans le contexte de crise présent la transition vers un développement plus durable impliquera sans doute davantage d'arbitrages que de synergies : la place et le futur en particulier de l'emploi dans la filière sont loin d'être assurés. Comment cela influera sur l'évolution des compromis de gouvernement d'entreprise et des compromis nationaux sera donc aussi d'un très grand intérêt ici.

Politiques régionales / Approches de cluster

Theme N°: 
7
Coordinateur/s

Étant donnée la géographie de la production automobile et la fréquente concentration géographique de celle-ci sur des régions pour lesquelles l’activité est vitale, la crise a d’ores et déjà une forte composante territoriale qui conduit à une activité politique spécifique des responsables politiques les plus directement concernés par ces enjeux. Ces politiques diffèrent les unes des autres par leurs objectifs puisqu’elles visent tantôt la reconversion ou la limitation des dégâts sociaux et économiques, tantôt l’amélioration des positions compétitives des régions dans une concurrence des sites avivée par la baisse des volumes, tantôt la réinscription de l’activité automobile dans un scénario de croissance automobile verte. Elles diffèrent ensuite par leurs moyens et modalités en lien avec les ressources et compétences très inégales que possèdent en ces domaines les autorités locales.
A ces questions productives et à leur gestion territorialisée, s’entremêlent aujourd’hui les questions de gestion de la mobilité qui incombent aussi très souvent aux autorités régionales gestionnaires des infrastructures routières et des systèmes de transport en lien avec des politiques urbaines et d’aménagement des territoires.
Ces deux séries de question et – surtout – le fait que l’on cherche désormais à en déterminer des formes de mise en cohérence font des politiques régionales et des formes nouvelles qu’elles prennent un sujet clé pour cerner comment le dilemme est aujourd’hui géré.

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"