Configurations macroéconomiques et politiques nationales dans la crise

Theme N°: 
1
Coordinateur/s

La crise que connaissent les économies depuis l'automne 2008 est celle d'un régime économique qui avait marqué de son empreinte les différentes industries automobiles nationales ou régionales. Dès lors, les questions économiques posées aujourd'hui au niveau macroéconomique méritent d'être explicitement prises en compte pour saisir comment les industries automobiles se comportent dans la crise et comment elles pourraient en sortir. Plus précisément, la recherche d’une sortie de crise ou de la survie dans la crise ont conduit à des interventions massives et multiformes des États aux États-Unis comme au sein de l’Union Européenne, au Brésil, en Corée du Sud ou au Japon, dont il convient de se demander si elles dessinent pour l'industrie comme pour les économies concernées des configurations soutenables. Au delà, les question économiques, environnementales, sociales et politiques que posent la recherche d’une amélioration des performances environnementales de l’automobile entreprise dans le même temps doit s'inscrire dans ces reconfigurations générales qui en conditionneront la réussite. La diversité des mesures, la cohérence de leur articulation, leur degré de continuité ou de rupture par rapport aux relations unissant jusque là les États à l’industrie automobile méritent ainsi un travail comparatif que ces sessions doivent permettre d’initier. Elles suscitent également des débats souvent vifs entre les différents stakeholders qui renvoient directement à la question de la soutenabilité politique du développement de l’automobile en lien avec sa capacité à améliorer ses performances environnementales, d’une part, et à sa contribution à aux économies nationales, d’autre part. En traiter doit dès lors permettre de cerner mieux les alternatives qui se dessinent.

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"