LES MARCHÉS DES VÉHICULES D’OCCASION ET DES VÉHICULES NEUFS AU MEXIQUE : LE RÔLE DES POLITIQUES SUR LES IMPORTATIONS DES VÉHICULES

Version imprimableVersion imprimableEnvoyer à un amiEnvoyer à un ami

Type de publication:

Conference Paper

Source:

Gerpisa colloquium, Paris (2013)

Mots-clés:

demande intérieur, Industrie automobile au Mexique, politiques d’importation de véhicules, véhicules d’occasion

Résumé:

LES MARCHÉS DES VÉHICULES D’OCCASION ET DES VÉHICULES NEUFS AU MEXIQUE : LE RÔLE DES POLITIQUES SUR LES IMPORTATIONS DES VÉHICULES

María Hortensia LACAYO OJEDA
Jorge Armando JUÁREZ GONZÁLEZ
Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM), Mexique.

L’industrie automobile est la plus importante filière manufacturière pour l’économie du Mexique. Elle représente 3% du produit intérieur brut, 17,2 % du produit manufacturier, 28,2 % des exportations manufacturières et 22,5% des exportations totales du pays.

Actuellement, seize des dix-neuf principales marques mondiales des voitures sont établies au Mexique et pendant les cinq dernières années, les constructeurs automobiles ont investi 14 milliards de dollars dans ce pays, ce qui représente 12% du total de l’investissement étranger direct dans la même période. L’industrie automobile (constructeurs et équipementiers) a employé de façon directe plus de 504 mille personnes en 2011 et environ 80 mille personnes travaillent dans des entreprises qui vendent des voitures et offrent des services après-vente.

En 2012, la production de véhicules au Mexique a atteint 2,88 millions d’unités ; c’est une hausse de 13 % par rapport à l’année précédente. Cette augmentation a été tirée par les exportations des véhicules, car 79.9 % de la production des véhicules a été exportée, principalement aux États-Unis. C’est ainsi que le Mexique est dans les dix principaux pays producteurs d’automobiles au niveau mondial.

Le marché intérieur des voitures au Mexique a atteint 987 mille unités en 2012 et même si cela représente une évolution positive de 9%, ce marché n’a pas augmenté suffisamment. Une des raisons de cette évolution, c’est un marché de véhicules d’occasion, très important au Mexique et particulièrement leur importation qui provient des États-Unis.

En effet, en octobre de 2005, le président mexicain Vicente Fox, émit un décret qui avançait la date d’entrée en vigueur de l’Accord de Libre Échange Nord Américain (ALENA) quant aux restrictions d’importation au Mexique de véhicules d’occasion programmée pour 2009. En raison de cet accord, le Mexique ne peut plus interdire ou restreindre l’importation de ce type de véhicules âgés de dix ans ou plus provenant des Etats-Unis ou de Canada.

L’âge des véhicules d’occasion pouvant être importés dans le cadre de l’ALENA diminuera par étapes et en 2019, ces véhicules pourront être importés sans restriction d’âge. De ce fait, environ 6,6 millions de véhicules d’occasion ont été importés au Mexique entre octobre 2005 et novembre 2012. Ce chiffre équivaut à 94.5 % des ventes de véhicules nefs pendant la même période.

L’objectif de ce travail est d’étudier les politiques sur l’importation des véhicules d’occasion au Mexique issues de l’ALENA, et leurs effets sur l’augmentation des importations de ces véhicules et d’analyser l’évolution des marchés des véhicules neufs et d’occasion, ainsi que les raisons qui ont produit cette évolution.

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"