Peugeot face aux évolutions du système productif automobile : Le site de Sochaux (1912-2012)

Journée du Gerpisa n°: 
202
Date: 
5 Avr 2013 - 14:00 - 17:00
Lieu: 

Salle Renaudeau
ENS Cachan, Bâtiment Laplace
61, avenue du Président Wilson
94235 Cachan

Intervenant/s
Lamard Pierre
Presentation/s

Disponible sous peu - Available shortly

Les usines de Sochaux doivent leur existence à la recherche d’horizontalité que les autres sites Peugeot ne peuvent fournir pour la construction automobile. La plaine de l’Allan qui voit s’ériger les premiers bâtiments à partir de 1910, permet de répondre aux contraintes de production en série. Les ateliers ne cessent alors de dévorer l’espace permettant d’intégrer l’ensemble des activités (fonderie, forge, emboutissage, mécanique…).
La route nationale est franchie en 1926 et la rivière est dérivée à deux reprises pour récupérer des surfaces constructibles. Le « grand Sochaux » qui s’étend aujourd’hui sur 265 hectares compte jusqu’à 40 000 personnes au moment du 1er choc pétrolier pour une production journalière de 1750 véhicules. Véritable ruche humaine, ce site industriel unique en Europe, draine alors la main d’œuvre à plus de 80 kilomètres alentours. A partir de 1985, le centre de production est profondément remanié afin de répondre à la logique des flux tendus flexibles et du modèle productif japonais. Les infrastructures d’approvisionnement desservent au plus près les opérations de fabrication, marquant également la fin des extensions et une réduction drastique des effectifs.
Aujourd’hui une nouvelle logique prévaut avec un resserrement des espaces de travail favorisant une optimisation maximum. Le site de Sochaux conserve toujours certaines spécificités au sein du groupe PSA Peugeot Citroën. C’est le premier centre à s’être engagé dans une politique volontariste de protection de l’environnement, obtenant dès 1999 une certification ISO 14 001. Autre fait unique, si Sochaux reste avant tout un site de production, c’est également un pôle de compétences regroupant des activités de développement de nouveaux véhicules pour les marques Peugeot et Citroën. Aujourd’hui, Sochaux compte moins de 12 000 salariés et produit 1640 véhicules par jour, mais garde des capacités de production de 400 000 véhicules par an.
Il s’agit donc de montrer l'évolution du site en fonction des avatars du système productif depuis les méthodes artisanales avant la Première Guerre mondiale jusqu’à l’intégration successive de nouvelles formes de modernité (taylorisme, fordisme, toyotisme…). Trois voitures fabriquées à Sochaux jalonnent et symbolisent cette évolution : la 201, première appropriation des méthodes américaines, la 203 naissance de la production de masse, la 307, inauguration d’une politique de plate-forme. La présentation propose de décliner l’évolution des postes, organisation des espaces et des ateliers, architecture des usines... Mais c'est également tout un paysage urbain qui s'articule autour des usines : logements, structures para-usinières, infrastructures …

Fichier attachéTailleAccèsDernier téléchargement
Journee_du_GERPISA_202.pdf68.33 Ko855il y a 1 jour 16 heures

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"