La Lettre du GERPISA no 118 (décembre 1997)

Une année d'un constructeur - Kémal Bécirspahic dit Bécir

Volkswagen

Réalisé grâce à la Revue quotidienne de presse, éditée par Christian Mory au CCFA

En novembre 1996 la presse allemande et étrangère commente encore l'affaire d'espionnage industriel; on parle de la démission de Monsieur López qui constitue un signal clair que Volkswagen désire un règlement amiable avec General Motors. Une condamnation en application de la loi américaine sur le crime organisé exposerait en effet Volkswagen au paiement d'indemnités astronomiques au groupe américaine. On évoque la possibilité que Volkswagen achète des quantités importante d'équipement à General Motors. Die Welt croit savoir que Volkswagen et General Motors pourraient coopérer en Chine, où General Motors vient d'obtenir l'autorisation de s'implanter.

Fin décembre 1996, Automotive News Europe décrit la préparation du lancement de la Volkswagen Golf à Wolfsburg: l'usine est réorganisée pour devenir un ensemble de petites usines plutôt qu'un vaste complexe. Deux "mini-usines" fonctionnent déjà: l'une pour l'assemblage de la Polo et l'autre pour la production de pièces (roues, directions et pièces en plastique). Les modifications les plus importantes interviennent dans le cadre du lancement de la nouvelle Golf et s'inspirent de ce qui a été fait chez pour l'Octavia. Les responsables de lignes correspondent à des produits et non plus à des ateliers. L'encadrement est installé dans les ateliers, et non plus dans des bureaux séparés. L'assemblage des portes et des planches de bord sera réalisé hors de la ligne principale. Enfin, les lignes d'assemblage des Golf pourraient être spécialisées par type de carrosserie.

Wall Street Journal du 9 janvier 1997 évoque les ambitions du groupe Volkswagen et cite les analystes: "Volkswagen bénéficie d'une avance de douze à dix-huit mois sur la plupart de ses concurrents en matière de rationalisation des plate-formes".

Major VW Group Model Launches on New Platforms
(Wall Street Journal, 9/1/97)
PlatformVWAudiSkodaSeat
AOO/AO (Compact)Polo, Lupino,
3-liter car,
Golf (Brazil)
 FeliciaIbiza, Arosa
A (Lower-Medium)Golf IV/Vento,
Beetle
A3, TT/TTS OctaviaToledo
B/C Upper-Medium)Santana (China),
Passat, Coupé, Cabrio
A4, A6  
D (Large)(Luxury VW?)A8  
OtherSharan (van)  Alhambra (van)

Wirtschaftswoche du 23 janvier 1997 présente la montée en gamme des modèles du groupe Volkswagen qui entend "repositionner" ses quatre marques. La marque Volkswagen doit concurrencer directement Mercedes: la nouvelle Passat gagne du terrain sur la classe C depuis son lancement. Le caractère sportif de la gamme Audi sera renforcé dans le but de partir davantage à la conquête de la clientèle de BMW (A6 contre Série 5); les modèles sont appelés à devenir "ce qu'étaient ceux de Volkswagen jusqu'alors", c'est-à-dire des produits de grande série bénéficiant d'une technique solide, en mesure de concurrencer Opel et Ford. Seat, enfin, aura pour tâche de s'attaquer aux "marques latines" telles que Fiat ou Renault. Le fer de lance du groupe Volkswagen dans les pays en voie de développement est , écrit Handelsblatt fin octobre 1997. devrait préciser prochainement son projet d'assemblage en Biélorussie.

"Volkswagen AG a occupé 10% du marché mondial en 1996", écrit la presse mondiale fin février 1997. Le groupe a vendu presque 4 millions de véhicules dans le monde en 1996 et doublé ses bénéfices (678 millions de DM, dont 630 millions pour la société mère). En août 1997, la presse écrit que Volkswagen affiche, pour le premier semestre de 1997, un bénéfice net consolidé en hausse de 73% (488 millions de DM, dont 276 millions de DM pour la société mère). Début novembre 1997, on annonce: les ventes mondiales du groupe Volkswagen en hausse de 8,9% sur 9 mois; le groupe enregistre une progression de 83,2% de son bénéfice net consolidé au cours des neuf premiers mois de l'année.

Frankfurter Allgemeine du 9 octobre 1997 écrit: "Insuffisance des capacités de production de Volkswagen". En effet, les délais de livraison s'élèvent à trois mois pour la Seat Arosa, cinq mois pour la nouvelle Volkswagen Golf, huit mois pour la Passat, neuf mois pour l'Audi A3 et douze mois pour la Octavia. Les équipes supplémentaires le samedi et la nuit sont devenues la règle, l'usine d'Emden fonctionne maintenant en 3x8. Herald Tribune écrit le 18 octobre 1997 que Volkswagen a créé un millier d'emplois en un an dans son usine de Eisenach.

En septembre 1997 la presse commente la décision de Volkswagen d'augmenter son capital de 300 millions de DM à 2,1 milliards de DM. L'opération a pour but de porter le rendement des capitaux propres à 20% au lieu de 12,8% et d'assurer la croissance du groupe. Ces moyens serviront à accroître les capacités hors d'Europe, en Asie et en Amérique latine, et à élargir la gamme. Mais fin octobre 1997, par suite des turbulences boursières, Volkswagen a décide de reporter son augmentation de capital.

Monsieur Piëch, président du groupe, a démenti vouloir prendre une participation dans le capital de Porsche ou de toute autre firme automobile: "Nous sommes très satisfait de nos quatre marques, nous n'avons pas besoin d'une autre". De source interne, cependant, le rachat d'une firme renommée correspondrait au projet de monter en gamme, car Volkswagen prépare le lancement d'une berline sportive de luxe d'ici à 1999. En novembre 1997, Volkswagen confirme son intérêt pour Rolls-Royce...


Sommaire du numéro 118 ;
Les Années d'un constructeur de La Lettre ;
Liste des numéros disponibles ;
Informations sur ce serveur.