Hommage à Michel Freyssenet. Yannick Lung

Michel a jeté les bases d’un programme scientifique et d’une démarche qui a marqué plusieurs générations de chercheur.e.s tout en organisant durablement le réseau.
Yannick Lung, Université de Bordeaux, Ancien directeur du CERPISA

Michel nous a quitté bien trop tôt. Michel a joué un rôle important dans ma vie. Mes premières rencontres avec lui datent de 1982 ou 1983 lorsqu’avec quelques ami.e.s bordelais.e.s, nous découvrions l’industrie automobile en travaillant sur l’automatisation sur le site de Ford à Blanquefort. Nous avions eu la chance de rejoindre très vite les réunions mensuelles du GERPISA boulevard Raspail où j’ai été marqué par la capacité de Michel de se livrer à l’exercice difficile de synthèse, de totalisation en fin de nos séminaires et par son exigence lors des premières tentatives d’engager le GERPISA dans des recherches collectives, dépassant la seule rencontre pour discuter la présentation de papiers.

Mais c’est avec l’arrivée de Robert Boyer et le lancement du programme de recherche sur les "modèles industriels" (qui deviendront "productifs" par la suite) au début des années 90 que Michel a révélé une exceptionnelle activité pour structurer le GERPISA à l’Université d’Evry, le programme européen donnant un fondement à l’internationalisation de ce réseau. Michel a alors jeté les bases d’un programme scientifique et d’une démarche qui a marqué plusieurs générations de chercheur.e.s tout en organisant durablement le réseau. Quand je l’ai accompagné à la direction du GERPISA, tout en restant bordelais, j’ai pu mesurer combien les procédures et les routines qu’il avait mises en place ont assuré la continuité de notre activité, malgré les difficultés rencontrées. Chaque directeur du GERPISA a ensuite imprimé sa façon d’animer le réseau mais les fondements que Michel avait posés (dont le colloque international) ont permis la résilience du GERPISA et sa reconnaissance tant par les institutions françaises (constructeurs, ministères) que par les partenaires internationaux.

Sa rigueur intellectuelle pour construire et approfondir l’analyse en terme de pluralité des modèles, comme son sens de l’organisation m’ont marqué durablement et ont inspiré tant mes travaux de recherche que mes pratiques organisationnelles dans mes labos et réseaux scientifiques. Si j’ai aujourd’hui abandonné l’industrie automobile pour investir un tout autre domaine, l’étude des monnaies locales, je reste inspiré par ce qu’il m’a transmis : pluridisciplinarité, prise en compte de la diversité des modes d’organisation, insertion dans un réseau international de chercheur.e.s travaillant sur le domaine.

J’ai pu entrainer plusieurs collègues bordelais.e.s dans le sillage tracé par Michel au sein du GERPISA et j’espère réussir à transmettre encore aux plus jeunes chercheur.e.s cette double exigence de rigueur intellectuelle et de démarche collective organisée que Michel m’a enseignée.

GIS Gerpisa / gerpisa.org
61 avenue du Président Wilson - 94230 CACHAN
+33(0)1 47 40 59 50

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"