Hommage à Michel Freyssenet. Tommaso Pardi

Michel a été mon mentor
Tommaso Pardi, CNRS IDHES, directeur du Gerpisa

Chère Elsie, chers amis

Comme tu le sais bien Elsie, Michel a été mon mentor, je lui dois énormément. Je ne saurai par où commencer pour mentionner toutes les choses qu'il a fait pour moi, qu'il m'a transmises, et qui font qu'aujourd'hui je suis un bien meilleur chercheur, et sans doute une meilleure personne, si ma voie n'avait pas croisé la sienne. Parmi toutes ces choses, celle pour laquelle je lui serai à jamais reconnaissant, c'est d'avoir cru en moi. Non seulement quand il m'a confié ce qu'il a créé peut-être de plus précieux dans sa carrière, le Gerpisa, car alors je savais que je pouvais compter sur sa confiance, mais bien plut tôt quand jeune chercheur il m'a pris sous son aile et m'a fait comprendre, alors que moi je ne l'avais pas encore bien compris, que ma recherche pouvait être importante, qu'elle pouvait contribuer à un oeuvre collective, faire bouger les lignes.

Je pense que je ne suis pas le seul à avoir vécu cette experience. Découvrir à travers le regard bienveillant et curieux de Michel la valeur de notre recherche. Michel était un chercheur de pépites, comme il aimait bien les appeler quand il tombait sur un article, un chapitre, un concept dont il percevait immédiatement l'intérêt. Il avait cette rare capacité de transmuter le plomb de nos travaux individuels en or pour la communauté de recherche.

Michel m'en voudrait de dire que le Gerpisa était sa création, car il l'a toujours conçue et pensée comme une oeuvre collective. Mais nous savons tous que sans son énergie, sa vision, sa capacité de synthèse, sa capacité à tisser de liens au-delà des frontières physiques et disciplinaires, de liens théoriques et humains, de pensée et d'amitié, le Gerpisa, j'en suis persuadé, n'existerait plus depuis longtemps. Car ces liens sont forts, ils persistent, et nous réunissent aujourd'hui autour de Michel, pour pleurer sa disparition, et saluer son oeuvre.

Nous savons aussi qu'à côté de Michel il y a toujours eu Elsie. Elsie n'aime pas se mettre en avant, parler de ses pourtant nombreuses recherches qu'ont beaucoup contribué à la réflexion de Michel et aux avancées du Gerpisa. Elle préfère rester en retrait. Mais nous savons qu'elle a toujours été là, même lorsque Michel a douté, car l'aventure du Gerpisa n'a pas toujours était simple et il y a eu de moments difficiles. Elsie, elle, n'a jamais douté. Merci Elsie, pour tout ce que tu as fait pour Michel, pour tout ce que tu as fait pour le Gerpisa.

Michel est parti trop tôt, il avait encore tellement de travaux en cours, de questions pertinentes et difficiles à nous poser, de choses précieuses à nous transmettre. Mais lorsqu'on lit les hommages que nous avons reçu de quatre coins du monde après l'annonce de sa disparition, on n'a l'impression que Michel n'a pas vécu une vie, mais plusieurs. Nos collègues brésiliens le pleurent comme un de leurs. Nos collègues mexicains le considèrent comme un héros national, et cela ne m'étonnerait pas si un jour ils érigeaient une statue à son honneur. Et nos collègues japonais nous parlent de Michel avec les mots qu'ils utilisent pour leurs sensei, leurs maîtres.

Michel, tu nous manqueras énormément, mais tu seras toujours avec nous. Ton exemple continuera à nous guider, et tes travaux et tes concepts continueront à éclairer notre voie.

Tommaso

GIS Gerpisa / gerpisa.org
61 avenue du Président Wilson - 94230 CACHAN
+33(0)1 47 40 59 50

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"
randomness