La théorie des modèles productifs sera une référence pour les générations à venir
Bruno Jetin, University of Brunei Darussalam, Institute of Asian Studies

Chers collègues et amis,
 
C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès de Michel.
Sa mort est brutale et prématurée. Durant toute sa vie, il a été passionne par la recherche. Il n'a jamais cessé de chercher des réponses à des questions essentielles grâce au raisonnement théorique. Je crois que son apport réside dans l'élaboration d'une théorie générale de l'entreprise capable d'expliquer toutes les stratégies anciennes et actuelles des constructeurs automobiles, qui puisse aussi aider à anticiper les futurs possibles. Conçu avec Robert Boyer, la théorie des modèles productifs est un progrès indéniable dans la compréhension des révolutions socio-techniques, du rapport salarial, de l'organisation du travail, des stratégies d'entreprise et du rôle de l'Etat qui va bien au-delà de l'industrie automobile. Elle prolonge et complète la théorie de la régulation en intégrant les niveaux méso et micro économiques et sociaux. Cette théorie des modèles productifs lui survivra et sera une référence pour les générations à venir.
 
Michel accordait une grande importance au débat scientifique. Je me souviens que, n'étant pas convaincu ou satisfait par le concept de "compromis", que l'on trouve au cœur des modèles productifs, il n'avait de cesse de chercher les arguments pour me faire changer d'avis, alors que nous marchions cote a cote pendant les grandes manifestations de 1995. Au final, nous avions trouvé un "compromis".
 
Michel était aussi un organisateur. Le GERPISA, réseau unique en son genre, lui doit beaucoup, pour sa capacité à s'ouvrir à d'autres disciplines et a d'autres pays, dans un contexte de restrictions budgétaires ininterrompues. Ce réseau a réussi à se renouveler dans ses thématiques et à inclure de nouvelles générations. Michel avait réussi à passer le flambeau et à transmettre les responsabilités aux plus jeunes chercheurs. Ces dernières années, il s'était mis en retrait pour ne pas interférer dans les activités du GERPISA. Peu de chercheurs reconnus sont capables de cela.
 
Je suis certains que tous les chercheurs et chercheuses actuels et passes du GERPISA trouveront une source d'inspiration inépuisable dans les nombreuses publications de que Michel nous laisse en héritage.
Mes penses vont pour Elsie, qui a aussi tant contribue pour le GERPISA,  et aux autres membres de la famille de Michel. Je sais qu'ils traversent une période difficile et j'espère qu'ils trouveront un réconfort dans les nombreux témoignages de la haute estime que nous portions à Michel.
 
Bruno Jetin

 

GIS Gerpisa / gerpisa.org
61 avenue du Président Wilson - 94230 CACHAN
+33(0)1 47 40 59 50

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"