Perspectives de déploiement du VE et conséquences industrielles : des limites socio-économiques et technologiques au développement?

Version imprimableVersion imprimableEnvoyer à un amiEnvoyer à un ami
Type de journée: 
Pro
Journée du Gerpisa n°: 
233
Date: 
24 Mar 2017 - 08:30 - 17:00
Lieu: 

Au siège de la FIEV

Presentation/s

Disponible sous peu - Available shortly

 


Conférence FIEV – GERPISA
L’envol du véhicule électrique (VE) : des projections aux réalités, des conditions aux impacts industriels et économiques

Vendredi 24 mars 2017 (9h-17h) A la FIEV  (Suresnes)
Informations et inscriptions sur gerpisa.org/node3585 et https://www.weezevent.com/evenement.php?id_evenement=230965&edit=1

Présentation

En à peine plus d’un an, de réalité marginale ou expérimentale dans le monde automobile et des mobilités, et de perspective certes vraisemblable, mais éloignée, le déploiement du VE est devenu la direction nécessaire, sinon impérative et immédiate, pour les constructeurs, l’industrie toute entière, et les politiques publiques, locales ou gouvernementales.

-       Nécessité sociale collective en réponse aux débats récurrents sur l’acceptabilité du diesel, aux préoccupations concernant les pollutions et nuisances urbaines, voire les émissions de gaz à effet de serre, traduites en réglementations de plus en plus strictes, comme l’instauration dans les métropoles de zones de circulation alternées ou réglementées…

-       Nécessité stratégique pour les constructeurs pris dans la tourmente du scandale Volkswagen et de la mesure des émissions… ou simplement tenus de ne pas se laisser distancer dans une course qui irait dans le sens de l’histoire… Les plans produits de la plupart des grands constructeurs font état de l’arrivée massive en concession d’ici 2020 de véhicules hybrides et/ou électriques dans tous les segments de gamme – VW en tête, qui a annoncé dans son plan stratégique sa volonté que le "100% électrique" constitue un quart de ses ventes mondiales en 2025, ou Toyota qui annonce qu’en 2035, l’intégralité de sa gamme sera composée de véhicules hybrides, électriques ou fonctionnant à l’hydrogène.

-       Nécessité quasiment historique puisque cette (r)évolution qui ne faisait que marginalement partie des plans il y a quelques années semble être devenue la perspective obligée et foncièrement progressiste du système automobile et des mobilités individuelles… et qu’il faut donc qu’elle ait lieu

Alors que la réalité du monde de l’automobile demeure très éloignée de la place de l’électrique dans les annonces et les stratégies de communication des constructeurs et des pouvoirs publics, cette révolution peut-elle advenir ?      
Quelle pourrait être son ampleur, et à quelles conditions, notamment technologiques et économiques ? S’agit-il de simple "volonté politique" face à des systèmes industriels et de mobilités conservateurs (ou résilients) ? Cette révolution est-elle non seulement possible mais aussi inéluctable, et à quels coûts ? Comment des acteurs et technologies extérieurs au monde automobile actuels l’appréhendent-ils ? Quel impact aurait-elle sur l’organisation de la filière, tant amont qu’aval, et les rapports de force dans l’univers de l’automobile ?

En association avec le groupe universitaire GERPISA, cette journée d’étude organisée par la FIEV vise à aborder ces questions de manière critique afin de prendre du recul par rapport à l’environnement médiatique actuel, et poser de manière concrète voire chiffrée les enjeux à venir.

Programme de la journée :

8h30 Accueil / Café
9H00 :
Introduction de Jacques Mauge – Président de la FIEV

9H15 –9h45H
Géry Deffontaines - GERPISA, Carole Donada, ESSEC :
rEVolution(s) en Californie. Véhicule électrique, énergies renouvelables, et industries numériques comme innovations disruptives qui vont bouleverser le monde… ou limitation du système aux bornes de Tesla ?

9H50– 10H20
Franck Fontanesi – Directeur des études économique à la FIEV
Ressources et perspectives énergétiques mondiales : le match coût, disponibilité, efficacité économique et environnementale entre énergies fossiles et électrification des mobilités individuelles

10H35 – 11H30
Philippe Bihouix – ingénieur-conseil, spécialiste des métaux, institut Momentum
Le VE face à ses contraintes : énergie, métaux, recyclage. Pour un avenir Low tech ?

11H40 – 12H30
Jérôme PERRIN – Directeur scientifique, Renault – ex président de VEDECOM
L’exercice des projections prospectives en matière de déploiement du véhicule électrique.
L’analyse des enjeux et de l’évolution des
business plan du point de vue d’un constructeur

12H30 – 14H       Pause déjeuner

14H-14H45
Florent CHIAPPINI –
Direction Stratégie - Pôle Economie et Prospective, ENEDIS (à confirmer)
Le système électrique (production, transport, distribution) face au déploiement du VE et de ses infrastructures de recharge : état des lieux, enjeux techniques, scénarios.

14H45-15H30
Bernard Sahut – Responsable du StelLab et Expert batteries chez PSA Groupe
Enjeux technologiques, économiques et industriels des "batteries"

14H45 – 16H20
Hughes Boucher - Responsable Innovation et Environnement FIEV
Road map des innovations techniques liées au véhicule électrique de la filière.
Présentation des travaux de la PFA et perspectives industrielles, amont et aval.

16H20 – 17H      
Tommaso Pardi – Directeur du Gerpisa – CNRS 
Face au scandale VW et aux constructions réglementaires sur les émissions (CO2, diesel) : électrification de niche,  communication de masse… et résilience des systèmes automobiles ?

17H
Table ronde et conclusion de la journée

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"