Why and how do carmakers invest in Corporate Venture Capital?

Type de publication:

Conference Paper

Source:

Gerpisa colloquium, Paris (2013)

Mots-clés:

Carmakers, Corporate Venture Capital, innovation, start-up

Résumé:

Ces dernières années, certains constructeurs se sont engagés dans la création ou la participation de/à des fonds de Corporate Venture Capital (CVC). Dans un contexte de renouvellements technologiques importants et face aux fortes incertitudes concernant les futures technologies pertinentes et alors que le paradigme de l’open innovation s’impose chez certains, on peut justifier de telles initiatives en disant que les constructeurs souhaitent explorer de nouveaux champs technologiques en prenant des participations dans des fonds qui à leur tour s’engagent auprès de start-up innovantes. En ce sens, la CVC des constructeurs se présenteraient comme un instrument d’ambidextrie dans un contexte de ressources raréfiées.
Cette justification classique de la CVC mérite cependant d’être questionnée. En effet, on ne dispose pas à ce jour d’études systématiques sur 1) les fonds CVC dans lesquels se sont engagés les principaux constructeurs automobiles mondiaux ; 2) d’études sur les placements qu’ils ont effectué. L’objectif de cette communication est là.
Dans un premier temps, nous recenserons l’ensemble des fonds de CVC auxquels participent les constructeurs. Cette étape nous permettra de construire une typologie des manières dont les constructeurs s’engagent dans ces pratiques (Pure captive CVC ; participation à des CVC partagés avec des investisseurs financiers vs. autres entreprises industrielles vs. concurrents automobiles ; absence de CVC).
La seconde partie de l’article étudiera les entreprises dans lesquelles les constructeurs investissent. Une double métrique sera utilisée pour dénombrer et qualifier ces investissements.
Quatre points seront en particulier étudiés :
- Les start-up visées interviennent-elles dans des domaines technologiques complémentaires ou substituables ?
- Les start-up visées se positionnent-elles sur des domaines technologiques concernant des futurs véhicules (nouvelles formes de propulsion) ou des véhicules classiques (ICE) ?
- Les start-up visées se positionnent-elles sur des nouveaux services associées à l’automobile et à la mobilité en général ?
- Où sont localisées les start-up visées ?
Au total, cette communication devrait permettre de mieux comprendre comment les différents constructeurs mobilisent, ou non, les nouvelles formes de financement de l’innovation ouvertes par le Corporate Venture Capital.

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"