Et si la voiture devenait un bien public en location? Enjeux et perspectives pour l'industrie automobile

Journée du Gerpisa n°: 
189
Date: 
6 Mai 2011 - 14:00 - 17:00
Lieu: 

École normale supérieure de Cachan
Bât Laplace - Salle Renaudeau
61, avenue du Président Wilson
94235 Cachan cedex

Intervenant/s
Presentation/s

Evoquant, "l'économie de la fonctionalité", N. Buclet écrivait en 2005 : "Le concept qui se cache derrière cette appellation, est celui de vendre des services aux clients plutôt que des biens matériels. Dans cette optique, une entreprise reste propriétaire des biens qu’elle met à disposition de ses clients, tandis que son chiffre d’affaires est lié à l’usage de ces biens par les clients."[1]
 
On conçoit alors aisément que, en lien avec les débats qui entourent la diffusion du véhicule électrique ou encore le développement de l'auto-partage, tout un courant de recherche applique à l'automobile les concepts de "l'économie de la fonctionalité" avec un certain enthousiasme. On peut ainsi citer A. Williams qui a écrit en 2006 un article intitulé "Product service systems in the automobile industry : contribution to system innovation ?"[2] ou F. Ceschin et C. Vezzoli qui ont publié cette année "The role of public policy in stimulating radical environmental impact reduction in the automotive sector : the need to focus on product-service system innovation"[3]. De même dans un contexte moins académique, on peut signaler qu'IBM publie en novembre un rapport qui reprend assez largement ces thématiques [4] ou que P. Moati s’est exprimé récemment dans ce sens sur France Inter[5].
 
Il est donc temps que le GERPISA entre dans ce débat et l’occasion nous en est offerte par nos collègues Dan Coffey et Carole Thonrnley qui proposent de cette littérature un examen critique en montrant :
i)               qu’une fois l’idée générale exprimée, il reste à déterminer par les régulations comment on entend que soit occupé le champ qui s’ouvre ;
ii)              que, de ce point de vue, toutes les solutions ne se valent pas ni en termes écologiques, ni en termes industriels ou sociaux.
 
Coffey et Thonrnley, en prenant au sérieux cette hypothèse, développent une analyse prospective de ce qui adviendrait si les modes traditionnels de propriété des voitures, « un produit de consommation techniquement complexe et socialement et écologiquement sensible », étaient remplacés par la location d’un bien durable, organisée par des entreprises socialement et écologiquement « responsables ». 
 
D’abord, quelles sont les raisons (stratégiques, écologiques, politiques, économiques et sociales) qui feraient qu’un tel scénario, aujourd’hui improbable, puisse se réaliser dans un futur relativement proche ? Ensuite, quelles sont les conditions qui pourraient permettre à une telle transition de voir le jour (et particulier en ce qui concerne l’Etat et le rôle des politiques publiques par exemple au sujet du marché des voitures d’occasion) ? Quelles conséquences cela aurait sur la nature des produits, sur les formes de la concurrence, sur les emplois dans l’industrie et sur les modes d’accès à la mobilité ?
 
Il s’agit des questions d’une très grande importance pour les débat scientifique en cours au sein du Gerpisa, en particulier lorsqu’on tient compte de leur implication pour la transition éventuelle, telle qu’elle semble en tout cas se dessiner à moyen long terme, vers une mobilité électrique en France.


[1] Buclet, N. « Concevoir une nouvelle relation à la consommation : l'économie de fonctionnalité ». Responsabilité et Environnement Annales des Mines, Juillet 2005, vol.39, p. 57-66.
[2] Journal of Cleaner Production 15 (2007), 1093-1103.
[3] International Journal of Automotive Technology anpred Management Vol. 10, n° 2/3, 321-341.
[4] http://www-935.ibm.com/services/us/gbs/thoughtleadership/ibv-ibm-global-mobility.html 
[5] Voir sur son blog : http://www.philippe-moati.com/article-la-fin-de-la-religion-de-l-automobile-58873561.html

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"