Europe de l'Ouest

Constructeurs-Réseaux : vers de nouveaux compromis politiques ?

3416167.jpg

Florence Lagarde nous apprenait mardi que la couverture des frais fixes par l’après-vente avait chuté de 20 points en deux ans dans le réseau Renault et que, malgré une augmentation de la prime à la voiture vendue de 20 points, les baisses de volumes et la guerre des rabais avait mis dans le rouge de très nombreuses affaires. Au delà de la conjoncture particulièrement mauvaise et des problèmes d’âge de la gamme propre à Renault, la question posée est celle de la soutenabilité du business model de la distribution de marque telle qu’elle est structurée aujourd’hui.

Interviewé par F. Lagarde, Alain Lehmann, directeur France stratégie moyen et long terme du réseau Renault, décrit au fond la nasse dans laquelle constructeurs et réseaux sont pris dès lors que, comme il l’avoue, la rentabilité sur la vente de VN peut éventuellement être moins catastrophique qu’elle ne le fût en 2012 mais que "la situation est plus délicate sur l’après-vente où il sera plus difficile de faire remonter fortement les marges". Le diagnostic est clair et l’est depuis plusieurs années maintenant : les subventions croisées de la vente par l’après-vente jouant de moins en moins, il y a une impossibilité logique à faire tenir debout un système économique qui était déjà fragile avec la béquille après vente mais qui est sûr de son effondrement si celle-ci perd quelques centimètres chaque année. read more

Balancing Opportunistic Behavior in Times of Coopetition – A Case Study of German Automotive Suppliers

Fojcik, T. M., Schilling L., & Proff H. (2013).  Balancing Opportunistic Behavior in Times of Coopetition – A Case Study of German Automotive Suppliers. Gerpisa colloquium.

While in the past, cooperations in the automotive industry mostly took place in the vertical dimension of the supply chain, today it is ascertainable that a growing number of cooperations arise at the horizontal level and thus between direct competitors. The large number of examples in the supplier industry indicates that automotive suppliers attempt to combine resources and competences with direct competitors to ensure competitive advantages and firm performance. But in this context the paradox of coopetition, i.e. the simultaneous cooperation and competition of at least two companies, occurs. The concomitance of cooperation and competition leads to opportunism among the involved collaboration parties, which in turn, is supposed to be one of the main threats of the success of cooperations in the automotive industry as well as other business sectors. But conversely, opportunism can stimulate competition and finally entails competitive advantages for at least one collaboration party. Insofar, in coopetition settings the consideration of opportunistic behavior is crucial, because strong (low) opportunism can either have a positive (negative) effect on competitive behavior or a negative (positive) effect on cooperative actions. Thus, the purpose in case of the coopetition paradox is rather to find a balance of opportunism between cooperative and competitive actions. read more

Syndicate content

GIS Gerpisa / gerpisa.org
61 avenue du Président Wilson - 94230 CACHAN
+33(0)1 47 40 59 50

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Powered by Drupal, an open source content management system
randomness