dépenses automobiles

La France automobile d’en bas vit de plus en plus loin des constructeurs et de leurs réseaux : des statistiques aux stratégies

927_drivepad.fr_budget_auto_menages_2013.jpg

Pour rendre compte des dynamiques de consommation et du décalage qu’ils constataient entre la progression du pouvoir d’achat et des dépenses des ménages et le sentiment qui dominaient parmi eux d’avoir toujours moins, les économistes statisticiens ont inventé il y a quelques années les concepts jumeaux de dépenses contraintes et de dépenses arbitrables : les premières sont celles qui sont à la fois obligatoires et "pré-engagées" et comprennent en particulier les loyers et remboursements d’emprunts immobilier ; les secondes sont celles sur lesquelles les ménages ont davantage prise.

En raisonnant sur ces bases, il ressort des statistiques de consommation que la croissance des dépenses contraintes beaucoup plus rapide que celle des dépenses totales a été le premier facteur très défavorable à l’automobile. Ainsi, entre 1983 et 2013, les loyers payés par les ménages ont été (en euros courants) multipliés par 4,3 quand la dépense totale des ménages était multipliée par 3. Dans la même période, les achats de voitures neuves ne croissaient que de 59% et le niveau atteint par ces dépenses en 2013 (23 milliards) était celui qu’atteignaient déjà ces dépenses en 1988 : les constructeurs et leurs réseaux vivent donc, depuis 25 ans, une stagnation de leur chiffre d’affaires dans leur business avec le consommateur final. read more

Syndicate content

GIS Gerpisa / gerpisa.org
61 avenue du Président Wilson - 94230 CACHAN
+33(0)1 47 40 59 50

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Powered by Drupal, an open source content management system
randomness