Les Actes du GERPISA no18

Graphiques et tableaux - Article 2


Commerce mondial

Graphique 1.

1950-1994: le commerce mondial croît plus vite que la production mondiale ...


...... Mais le cours de l'internationalisation est inégal selon les périodes.

Graphique 2


L'originalité des années 80 : stagnation de la production, essor du commerce

Graphique 3

Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises. 1984-94

Variation annuelle en pourcentage


L'investissement direct

Graphique 4

L'explosion des années 1985

Évolution des investissements directs étrangers1.3, du PIB, des échanges totaux 2.3 et de la FBCF dans la zone OCDE, à prix courants.

Source : OCDE, Base de données septembre

1 Valeurs moyennes des investissements intérieurs et extérieurs
2 Valeurs moyennes des importations et exportations
3 Y compris intra-OCDE

L'investissement de portefeuille progresse plus que l'investissement direct

Graphique 5

Total OCDE : Évolution des principales composantes des transactions internationales*

Source : OCDE, Département économique

*Moyenne annuelle des exportations et des importations sans exclusion des flux intra-OCDE

Source : Chesnais François (1994):43.


L'entreprise globale est encore une exception

Malgré une internationalisation précoce , les plus grandes firmes industrielles américaines ont encore la majorité de leur emploi aux Etat-Unis

Graphique 6 : Degré d'internationalisation selon trois critères en 1990

Source : Graphiques effectués d'après le classement des 100 premières compagnies. Fortune (1993), tiré de V. Ruigrok & Rob Van Tulder (1995):170-173


L'internationalisation des firmes japonaises ne fait que commencer

Graphique 7 : degré d'internationalisation de l'emploi, des ventes, des actifs

Source : Graphiques effectués d'après le classement des 100 premières compagnies. Fortune (1993), tiré de V. Ruigrok & Rob Van Tulder (1995):170-173


Les multinationales des petits pays ouverts sont les plus "globales"

Graphique 8 : degré d'internationalisation de l'emploi, des ventes, des actifs

Source : Graphiques effectués d'après le classement des 100 premières compagnies. Fortune (1993), tiré de V. Ruigrok & Rob Van Tulder (1995):170-173


Les activités d'innovation des grandes firmes sont concentrées sur leur espace national, sauf pour certaines petites économies très ouvertes.

Graphique 9 : brevets déposés aux Etats-Unis par les firmes controlées par l'étranger en pourcentage du nombre total de brevets déposés par ces firmes.

Source : d'après Patel P., Pavitt Keith (1991) Journal of International Business Studies 1(1):10


Graphique 10 : proportion des brevets déposés par les firmes domestiques dans le total des brevets déposés dans le pays

Source : d'après OECD bases de donnČes MSTI, repris de Ruigrok Winfried & Rob Van Tulder (1995): 149.


Triadisation plus que globalisation

Le commerce se concentre sur trois grandes Zones

Graphique 11

Commerce mondial des marchandises par région, 1994.

(En pourcentage de la valeur)

Note : Les échanges intrarégionaux entre membres del'Union européenne et entre membres de l'ALENA sont inclus dans les totaux régionaux. Voir les Notes techniques de l'Appendice.

Source: OMC (1995) : 7.


Graphique 12 - L'investissement direct : concentration sur les pays industrialisés et basculement de l'Amérique Latine vers l'Asie.

Source : Frédérique Sachwald (1993) : Les entreprises japonaises en Europe : Motivations et Stratégies, IFRI, MASSON, Paris, p.20.


Les économies nationales demeurent très hétérogènes dans leurs modes de régulation et résultats

La loi du prix unique est loin de s'appliquer : deux exemples

Graphique 13 : le coût de la vie pour un expatrié : printemps 1996

Spring 1996, New York = 100

Source: EIU

Source: The Economist (1996), July 6th,p.106.


Graphique 14 : le prix de l'essence : une taxation très hétérogène selon les pays

March 1996, cents per litre

*Unleaded Source: EIU

Source: The Economist (1996), June 15th,p.114.


Les subventions pourtant considérées comme des distorsions à la concurrence, n'ont pas diminué: l'exemple de l'agriculture.

Graphique 15 : subventions en pourcentage de la valeur de la production

*1994

Source: OECE


Des marchés qui demeurent très différents selon les pays

Graphique 16 : Pourcentage des entrepreneurs anticipant une croissance de leur vente

Source: The Economist (1996), June 1st,p.110.

Source: Dun & Bradstreet


Les systèmes financiers et monétaires nationaux demeurent très différent : deux exemples

La bourse

Graphique 17 : les rapports prix des actions/

rémunération sont loin de converger

*Loss

Source: Morgan Stanley Capital International


La monnaie

Graphique 18 : La politique monétaire conserve une forte composante nationale

% change on a year earlier

*Deflated by consumer-price index = Adjusted for break in series 1996

Source: Datastream


L'investissement direct demeure modeste pour la majorité des pays

Graphique 19 : investissement direct en proportion du PIB

*1994

Source : OECD


Le concept de globalisation surestime la nouveauté de l'internationalisation contemporaine.

Le degré d'ouverture au commerce international a doublé depuis 1967, puis il est sensiblement constant depuis 1975

Graphique 20 : Exportation /PIB des pays développés (en valeur courante) : 1960-1993


..... Mais des 1913, des niveaux équivalents avaient été observés pour les pays industrialisés

Graphique 21 : Exportations / PIB pour la triade : 1890-1992 (moyenne sur 3 ans)

Source : D'aprè Bairoch Paul (1996) : 179.


Après 1990, l'essor de l'investissement direct se ralentit

Graphique 22 : investissement direct à l'étranger pour les pays développés ( en pourcentage du PIB au prix courant)

Source : Paul Bairoch 1996 : 182; 189.


.... Et en 1913 déjà, les flux d'investissement direct avaient atteint des niveaux relatifs équivalents à ceux de 1990

Tableau 1 : Flux et stock d'investissement direct : 1913-1993

1913 1929 1970 1985 1990 1993
Flux moyen/PIB pour les pays développ´s 3 % 1 % 0,5 % 0,6 % 4 % 0,9 %
Stock de capital à l'étranger en fonction du PIB
États-Unis nd nd 7,5 % 6,2 % 7,8 % 8,2 %
Europe de l'ouest nd nd 6,9 % 10,3 % 12,1 % 15,2 %
Japon nd nd 1,9 % 3,3 % 6,9 % 6,3 %

Source : Paul Bairoch 1996: 189.


Dès le début du siècle, les grandes entreprises ouvrent des établissements de production: la séquence contemporaine n'a rien d'exceptionnel.

Tableau 2 : Chronologie comparée des étapes de l'internationalisation productive de Ford et des constructeurs japonais

Principales étapes Ford Délais (années) Toyota (Honda, Nissan) Délais (années)
Formation du modèle industriel 1908 - 1914 1953 - 1965
Activité productive significative à l'étranger1 1916 (Canada)
2 18
1920 (UK) 1988 (Nissan, Uk)
6 23
Activité industrielle intégrée2 1932 (Dagenham, UK) 1991 (Honda, USA)
18 26
Produit spécifié pour les marchés extérieurs 1932 (modèle Y) 1966 (Toyota "Corrolla")
18 1
Développement d'un produit à l'étranger 19613 ("Cortilla")
47 43

1. Production annuelle supérieure à 40 000 véhicules.
2. Taux d'intégration local supérieur à 65 %.
3. Date proposée par J.P. Womack et al., 1990, p. 241.
4. Prévisions selon les informations disponibles (taux de conception local supérieur à 50%)

Source : le tableau a été conçu à partir des informations contenues notamment dans les références suivantes: G. Bordenave, 1992; M.A. Cusumano, 1988; A. Mair, 1994; M. Wilkins, F.E. Hill, 1966; J.P. Womack et al.. 1990
Source : Bélis-Bergouignan Marie-Claude et Lung Yannick, (1994), Annales ESC 49(3), p. 556.


Les flux d'immigration contemporains n'ont rien d'exceptionnel : l'exemple américain

Graphique 23 : L'immigration légale aux Etats-unis : 1820-1986.

Source : Serow (1990), cité par Hirst Paul & Thompson (1996), p.26


La globalisation : un processus de recomposition des institutions économiques nationales et internationales héritées des trente Glorieuses ?

Figure 1 : Dans le modèle de l'après guerre, les formes institutionnelles nationales sont premières et conditionnent l'insertion internationale.

Source : Boyer Robert (1993a), Recherches Économiques de Louvain, p. 124


Figure 2 : Dans les années 90, l'économie internationale passe au crible les formes institutionnelles nationales

Source : Boyer Robert (1993a), Recherches Economiques de Louvain, p. 124


Figure 3 : Vers une nouvelle configuration internationale : plus qu'une logique unique (celle du marché), une imbrication de principes et de niveaux de régulation


Liste des articles des Actes du Gerpisa no18 ;
Page d'accueil du GERPISA ;
Sommaire du serveur de l'université ;
Informations sur le serveur du GERPISA ;
Vous pouvez faire part de vos remarques à : webmaster@univ-evry.fr